Deux navettes électriques autonomes en activité au Parc olympique cet été


Montréal, le 10 septembre 2018 – Le Parc olympique, en collaboration avec la Ville de Montréal et l’opérateur de mobilité partagée Transdev, accueillera à nouveau des navettes électriques autonomes (NÉA), du 10 septembre au 26 octobre, dans le cadre de la seconde phase de son projet pilote, initié en 2017.

Cette année, deux navettes « nouvelle génération » EasyMile parcourront le site sur une distance de près de 700 mètres, reliant la Rotonde du Stade olympique au métro Viau, en passant par les nouveaux bureaux du Mouvement Desjardins, le Planétarium Rio Tinto Alcan, le Centre sportif et la Tour de Montréal. Les navettes seront en service du lundi au vendredi, entre 6 h et 10 h et entre 15 h et 18 h, et seront accessibles gratuitement pour une partie des visiteurs du Parc olympique et d’Espace pour la vie.

Cette seconde phase de ce projet pilote, permettra aux partenaires du projet de poursuivre leurs évaluations quant à l’intégration de ce nouveau mode de transport dans de grands centres urbains. Travailler l’appropriation par les habitants d’une mobilité repensée par les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle constitue en effet un enjeu de premier ordre pour l’ensemble des partenaires.

Rappelons qu’à l’été 2017, le Parc olympique, en collaboration avec Transdev, avait accueilli une NÉA sur son site, devenant ainsi le premier endroit au Canada où une navette circulait en espace mixte. Plus de 800 visiteurs ont utilisé ce mode de transport ultramoderne.

Ce projet pilote s’inscrit dans une volonté du Parc olympique et d’Espace pour la vie de se doter à terme d’une flotte de véhicules autonomes, reliant les différents points d’intérêt du site, afin de faciliter les allées et venues des quelque trois millions de visiteurs fréquentant cet imposant quadrilatère de 2 km2 chaque année.

Citations 

« Le Parc olympique est depuis quelques années lancé sur une série d’initiatives visant à réduire les gaz à effets de serre et à encourager la mobilité durable. Les navettes autonomes s’ajoutent donc à cette volonté de faciliter les déplacements écologiques et modernes sur tout le site, tout en étant à la fois agréables et efficaces. Le Parc olympique et Espace pour la vie sont d’ailleurs des emplacements idéaux pour ce genre de véhicules, car les opportunités de parcours sont multiples et à forte valeur ajoutée. Depuis 2017, nous agissons comme précurseurs en terme d’automatisation des transports, en étant le premier site au Canada à avoir mis en fonction des navettes électriques autonomes en circulation mixte ».
Maurice Landry, vice-président, Construction et entretien, Parc olympique

« Nous sommes très fiers de contribuer à inventer la mobilité du futur sur un territoire aussi dynamique en matière de recherche sur les nouvelles mobilités urbaines. L’usage des véhicules autonomes dans la ville de demain est un point essentiel de la révolution des mobilités actuellement à l’œuvre. Il était évident pour nous d’accentuer ce mouvement aux côtés de la Ville de Montréal, dans une ville reconnue et pionnière de l’intelligence artificielle.»
Arthur Nicolet, CEO Transdev Canada

« Ville d’innovation, Montréal veut se positionner comme un leader dans le déploiement des véhicules automatisés et est fière de participer à ce projet porteur. Nous mettrons en place différentes initiatives en ce sens au cours des prochaines années afin de contribuer au développement de solutions de mobilité alternatives, durables et efficaces. Ces initiatives permettront également de mettre en lumière notre expertise et nos talents. »

Éric Alan Caldwell, responsable de l’urbanisme, du transport et de l’Office de consultation publique de Montréal au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal

« À terme, grâce à ces navettes autonomes, nos visiteurs, et particulièrement les familles et les personnes à mobilités réduites, pourront circuler plus aisément d’un musée à l’autre et ainsi profiter davantage du site, dans le respect des valeurs environnementales que nous défendons. La visite des quatre musées d’Espace pour la vie constitue en effet une expérience globale, le Biodôme, l’Insectarium, le Jardin botanique et le Planétarium Rio Tinto Alcan offrant une programmation cohérente afin d’accompagner l’humain pour mieux vivre la nature. »
Charles-Mathieu Brunelle, directeur d’Espace pour la vie

11 Septembre 2018 Aucun commentaire Non classifié(e)

Pas encore de commentaires.

Les commentaires sont fermés.